Par analogie, oui. À la différence près que notre système n’a pas été créé par un individu ou par un groupe d’individus, mais est co-créé et entretenu en permanence par la totalité des individus qui le composent, chacun exerçant plus ou moins d’influence sur lui en fonction de sa puissance, elle-même liée à l’argent ET à la place occupée sur l’échiquier mondial.

Notre système ne se changera ni ne se modifiera de l’extérieur, car c’est totalement impossible : c’est la raison pour laquelle toute les tentatives passées visant à le rendre plus juste ont échoué jusqu’à maintenant. Alors comment ?

En prenant conscience – ce qui est très différent de savoir – que ce n’est pas en votant pour X ou Y sponsorisé par des puissances économiques de notre système que les choses changeront, mais seulement quand un nombre suffisamment important d’individus qui le composent auront pris conscience de leur rôle et se changeront de l’intérieur : “ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, pour accomplir les miracles d’une seule chose” nous disaient les anciens.

Autrement dit, quand les valeurs de l’altruisme, de l’équité, de l’excellence seront intégrées intérieurement par une certaine quantité de “chacun de nous”, alors ce système pourtant édifié, de manière théorique, sur ces valeurs, se modifiera de lui-même et en douceur. Ce qui veut dire encore que personne ne nous sauvera ou ne prendra la décision à notre place, que si nous ne faisons rien pour changer les choses, alors rien ne changera, car ce système, véritable organisme vivant, est l’exact reflet des désirs de l’Humanité actuelle, influencés certes par des outils puissants de propagande économique, mais au final, rien ne nous oblige individuellement à jouer le jeu.

Ce qui ne cesse de m’étonner, c’est que la vie semble toujours nous pousser vers davantage de conscience. Néo ne peut pas détruire la Matrice : au mieux, faire prendre conscience à chacun de son pouvoir en son sein.