UNE APPLICATION PRATIQUE INSPIRÉE PAR LES MURS POLYGONAUX DU PÉROU

Dans cette vidéo (à gauche ci-dessous), ces blocs de béton ou ciment ressemblent beaucoup à ceux du célèbre mur d’enceinte du temple … au coeur de Cuzco :

For privacy reasons Vimeo needs your permission to be loaded. For more details, please see our Politique de confidentialité.
I Accept

Voyez comme il est facile de manoeuvrer ces lourds blocs et les mettre en place !

S’ils s’ajustent aussi parfaitement, c’est qu’ils ont été conçus comme tels, que ce soit à l’aide d’une épure ou avec un logiciel. Les formes ont été prédéterminées et les concepteurs de ce mur moderne ont habilement joué avec les formes et la position de leurs centres de gravité pour permettre des manipulations aussi simples.

Le problème étant que les blocs du mur de Cuzco sont fait d’andésite et ne sont a priori pas moulés, du moins dans l’état actuel de nos connaissances. S’ils l’ont bel et bien été comme le défend le Professeur Davidovits, cela soulève alors un autre problème, celui de la capacité de produire des blocs nous apparaissant actuellement comme de l’andésite naturelle et dont la technique se serait perdue au cours des âges.

On observe également sur cette vidéo qu’ils ne sont pas aussi précisément ajustés qu’on le voit à Cuzco, mais on rétorquera probablement que c’est fait rapidement par une personne seule face caméra pour la démo. Ils ne sont également pas aussi imposants que ceux de calcaire de la muraille basse de la Forteresse aux Trois Enceintes de Sacsayhuaman :

“Qui peut le plus peut le moins”, a-t-on coutume de dire, mais qui peut le moins peut-il le plus, comme on l’affirme souvent et encore dernièrement avec l’expérience du déplacement d’un moai de 5 tonnes en béton en regard de ceux de 60 ou 80 tonnes mis en place sur leur socle sur l’île de Pâques ?

Quoiqu’il en soit, ce que met en perspective cette expérience est d’une part la complexité de la conception et d’autre part, la capacité à obtenir la réalisation précise des blocs tels qu’ils ont été conçus. Méthode déjà perdue au temps où les Conquistadors ont débarqué au Pérou ? Car comme le montre BAM, on trouve des réparations et des constructions postérieures qui n’ont pas été réalisées avec ces mêmes techniques…

Merci à Seb Bloom pour cette info 😊 trouvée là et originaire d’ici.