En quelques décennies, l’égyptologie est passé des « pyramides tombeaux bâties par des esclaves » aux « pyramides monuments funéraires » – ou cénotaphes – oeuvres d’ouvriers qualifiés… Comment ont-elles été bâties et en combien de temps, personne n’en sait rien :
on a bien des idées, mais aucun texte qui la raconte, nous confiait l’ancienne conservatrice des Antiquités Égyptiennes du Musée du Louvre, Guillemette Andreu Lanoe, au sujet de la grande pyramide et dans le cadre du film « LA RÉVÉLATION DES PYRAMIDES », tandis que feu Jean Leclant, doyen des égyptologues, précisait :
Tout ceci s’est fait par des additions, des soustractions (…) à 200 ans près

Concernant la grande pyramide, l’égyptologie a longtemps repris à son compte le témoignage d’Hérodote, près de 2000 ans après la date supposée de construction de la grande pyramide, pour justifier son attribution et sa démesure. Des paroles pour le moins étranges : une pyramide aussi haute que large bâtie en 20 ans, oeuvre du despotique Kheops, détesté par son peuple, qui aurait mené à la ruine l’Égypte toute entière par caprice, puis qui a ensuite redressé l’économie du pays en prostituant sa fille (sic)… la « pyramide-tombe-en-20 ans » vient de là…

Sérieusement ?

Ce n’est pas tout. Snéfrou, le père de Kheops, aurait fait terminer la pyramide de son père Houni, puis ensuite – ou en même temps – bâtir deux autres pyramides gigantesques – la Rhomboïdale et la Rouge – et le tout, en même pas 30 ans… si la Rhomboïdale change de pente, c’est parce que les Égyptiens se seraient trompés… on se demande pourquoi l’avoir terminée alors, puisqu’ils ont ensuite bâti la Rouge… ou alors les deux en même temps, mais avec combien d’ouvriers ?
Et pourquoi deux cénotaphes pour un seul roi ? (cf BAM YOUTUBE SERIE EP2, créez un compte sur notre plateforme pour accéder à des contenus gratuits si vous n’en avez pas)

Illogique, irrationnel ? Normal, ne cherchez pas de logique puisqu’il s’agit de motifs religieux !

Pourtant bien rationnelles, elles, ces constructions défient à ce point la raison de nos modernes que personne n’a encore compris comment ils avaient procédé (cf : BAM YOUTUBE SERIE EP3)

Un autre écrit, plus ancien et plus énigmatique, versant étrangement dans la prophétie, éclaire différemment la situation. Il s’agit des paroles d’Hermès Trismégiste à Asclépius :

« Un temps viendra où il semblera que les Égyptiens ont en vain honoré leurs dieux, dans la piété de leur cœur, par un culte assidu (…) Des étrangers rempliront ce pays, cette terre, et non seulement on n’aura plus souci des observances, mais, chose plus pénible, il sera statué par de prétendues lois, sous peine de châtiments prescrits, de s’abstenir de toute pratique religieuse, de tout acte de piété ou de culte envers les dieux. Alors cetteTerre très sainte, patrie des sanctuaires et des temples, sera toute couverte de sépulcres et de morts. Ô Égypte, Égypte, il ne restera de tes cultes que des fables, et tes enfants, plus tard ni croiront même pas ; rien ne survivra que des mots gravés sur les pierres qui racontent tes pieux exploits. »

Pas de momies dans les pyramides, pas d’inscriptions, pas d’archives, un témoignage plus que douteux, des rois mégalomanes qui ne signent pas leurs oeuvres, des constructions gigantesques démontrant une ingénierie maîtrisée, accomplies par un peuple crédule sortant à peine du nomadisme, autant d’affirmations péremptoires et contradictoires allant dans le sens d’une réécriture totale de l’Histoire de l’Ancienne Égypte, par des auteurs envahisseurs pas vraiment préoccupés de réalisme technique, qu’ils ne connaissaient visiblement absolument pas.

« S’ils se taisent, les pierres crieront » lit-on dans la Bible : télémètres, rugosimètre, Scan 3D, les entendez-vous hurler leur génie dans BAM ?
Voyez-vous ces merveilles accomplies un peu partout à la surface de notre planète ?
Dans une Bible qui n’évoque étrangement jamais les pyramides, ce qui interroge également car l’Égypte y est mentionnée et on y trouve même que l’Éternel y fit bâtir son temple… comment expliquer un pareil manque ?

La raison veut et exige justement qu’on s’interroge, mais l’égyptologie et Wikipedia vous l’affirment haut et fort : ceux qui contestent ces fables pour enfants de nos manuels d’Histoire, incomplètes, en guise d’explications, ne sont que des pyramidiots !

Homo Sapiens a 300 000 ans. La fin d’une intense période cataclysmique, le Dryas Récent, voit émerger le magistral site de Gobekli Tepe en Turquie, il y a environ 11 500 ans : notre Histoire est assurément plus belle et plus profonde que ce qu’on veut bien en croire du haut de notre époque, décidément bien obscurantiste sur son passé et, force est de le constater au vu de certaines réactions épidermiques, peu encline à nous laisser rechercher et partager la vérité.

Voir BAM en version cinéma avec ses bonus : https://bam.okast.tv