Tout d’abord, le site Internet de Jim Alison, sur lequel vous trouverez davantage que ce qui a été montré dans BAM (attention, c’est en anglais).

Suite à LA RÉVÉLATION DES PYRAMIDES il y a quelques années, dans lequel j’avais présenté cet alignement pour la première fois, ne sachant pas à l’époque que Jim Alison en était l’auteur (l’informateur de LRDP me l’avait en effet présenté comme étant son propre travail), quelqu’un m’a récemment fait passer cette réflexion mais je ne sais pas qui en est l’auteur (décidément ! Qu’il se manifeste s’il souhaite que je le crédite).

On peut effectivement remettre en cause cet alignement, dire qu’il n’intercepte que quelques uns des nombreux sites de notre Histoire, en créer un passant par la Poste de Melun et Stonehenge… mais tous ces cercles qu’on pourrait créer ne sont pas des sites majeurs et énigmatiques de notre passé tels que l’île de Pâques, Cuzco, Gizeh et Angkor Vat. Tous ne sont pas non plus liés par des rapports “harmoniques”, basés sur le Nombre d’or ou écartés selon des angles particuliers de ce qui apparait de plus en plus comme la mathématique ancienne… et plutôt que de remettre en question ce qu’on croit communément, se dire que la distance île de Pâques – Gizeh fait 10 000 fois le Nombre d’or en kilomètres… par hasard 😄

Selon le géologue Érik Gonthier, le plateau de Gizeh, fracturé précisément nord/sud, présente de ce fait une particularité unique dans tout le Sahara, ce qui vient compliquer notre histoire, car dans BAM, il est suggéré que les bâtisseurs de la grande pyramide de Gizeh auraient placé cette dernière en fonction de l’île de Pâques… ce qui ne tient pas du fait de la position unique de ce plateau.

Alors quelle explication ? Le Nombre d’or et le mètre seraient-ils bien moins aléatoires qu’on le pense généralement et directement inscrits dans la “géométrie constituante” ou trame géométrique de la Terre, ce qu’aurait repéré nos bâtisseurs ? Mais qui dit trame géométrique amène vers la question de la présence d’une telle trame…